HOMMAGE À

« TITI »

Henri Greder n'est plus

 

GREDER Henry Portrait


NOTA BENE : POUR AGRANDIR UNE IMAGE ? CLIQUEZ SUR L'IMAGE !


 

Le sport automobile français est de nouveau en deuil. L’ancien pilote français « Titi Greder » Henri Greder est décédé mardi 14 août 2012, à l'âge de 81 ans, à Tournai (Belgique) des suites d'un cancer des amygdales.

Henri Greder était né le 30 novembre 1930 à Nancy. Il avait remporté le championnat de France de rallye en catégorie tourisme de 1964 à 1966, sur Ford. Il avait également été titré champion de France de tourisme en 1974, sur Opel.

Henri Greder a fait beaucoup, en France, pour la reconnaissance des américaines en sport automobile. Il s’est en effet notamment illustré au volant de Ford Mustang mais aussi de Chevrolet Corvette. C’est notamment dans le cadre des 24 Heures du Mans qu’il a piloté à plusieurs reprises des Corvette V8 à moteur 7,0 litres. En 1970, il avait même fondé sa propre écurie, le Greder Racing.

Biographie

Sa carrière en compétitions automobiles s'étend de 1960 à 1980 (dernière course: au rallye WRC de l'Acropole), "Celigny" ayant été son dernier copilote, de 1975 à 1980.

Il a essentiellement couru sur des véhicules Opel (Commodore, Ascona, Commodore, et enfin Kadett) en rallyes.

De 1969 à 1975, il a participé aux 24 Heures du Mans sept fois consécutivement pour sa propre écurie, le Greder Racing, créé en 1970, sur Chevrolet Corvette 7.0L V8. Ses meilleurs classements ont été: 8e en 1970, 12e en 1973 et 18e en 1974 (alors avec Marie-Claude Charmasson plus connue sous le pseudonyme de Marie-Claude « Beaumont », le nom de Résistant, qu'avait pris son Père dans la Résistance en 1942).

En 1982, il décide de partir vivre aux États-Unis, à 52 ans

SON TRES BRILLANT

PALMARES

Titres

  • Triple-champion de France des rallyes (catégorie Tourisme) : 1964, 1965 et 1966;

  • Champion de France de Tourisme des circuits : 1974.

Victoires et performances notables

Copilote

Pilote

  • Rallye des Tulipes 1963 (copilote Martial Delalande, sur Ford Falcon Futura Sprint);

  • Rallye des Routes du Nord 1964 et 1965, en catégorie Tourisme (copilote Martial Delalande, sur Ford Falcon puis Ford Mustang);

  • Rallye du Mont-Blanc 1965, en catégorie Tourisme, sur Ford Mustang;

  • Tour de France automobile 1969, en catégorie Grand Tourisme, avec André Vigneron sur Chevrolet Corvette (2e au général);

  • Tour de France automobile 1970, en groupe 1, avec Mlle Céligny sur Opel Kadett GTE (10e au général);

    • 2e du Tour de Corse 1963 (copilote J.Greder, sur Ford Falcon);

    • 2e du Tour de France automobile 1969 (avec André Vigneron, sur Chevrolet Corvette);

    • 5e du Tour de Corse 1966 (copilote André Vigneron, sur Ford Cortina Lotus) ;

    • 6e du Tour de Corse 1961 (copilote Alain Bertaut, sur Alpine);

    • 6e du Tour de France automobile 1960, avec Roger de Lageneste, sur Alfa Romeo Giulietta SZ;

    • 7e du Tour de Corse 1973 (copilote "Christine", sur Opel Commodore GSE);

    • 9e du rallye Monte-Carlo 1969;

    • 9e du Tour de Corse WRC 1976;

    • 10e du Tour de Corse WRC 1975;

    • 12e du rallye Monte-Carlo IMC 1971;

    • 16e du rallye Monte-Carlo WRC 1977.

Henri Greder a participé aux plus grandes compétitions, citons : le Monte Carlo, l’East African Safari, le Tour de France Auto, le Tour de Corse, le R.A.C. la Targa Florio, les 1 000 km de Monza et du Nürburgring. Il a été pilote officiel de nombreuses marques : Alpine-Renault, Ford-France, Alfa-Romeo, GM France.

Henri « Titi »Greder “le premier Mustanger francais”
Par Mustang66 (Autodiva)


On connait plus Henri « Titi »Greder pour ses participations à diverses courses au volant des produits de la GM (Opel, Camaro et Corvette) engagés par le Greder Racing. Il a débuté en course, au Rallye de Lorraine 1953 sur une Panhard et au cour de sa carrière, il a expérimenté bon nombre de monture : Peugeot 203, 403 ou Citroën Traction, DS et ID, avant de se voir désigné pilote officiel en rallye chez Alpine-Renault pour les saison 1961 et 1962 (sur A108).

En 1963,il est désigné comme pilote officiel Ford France et a pour tache de mener aussi bien les productions anglaise (Anglia, Zodiac, Cortina Lotus) que les grosses américaines du constructeur : Galaxie ou Falcon.

TOUR DE FRANCE AUTO 1964… Premières Mustang !

Coté compétition en Europe, c’est Alan Mann qui va, le premier, recevoir deux Mustang (des V8 évidemment !) le 9 mars 1964, afin de les préparer pour le Liege-Sofia-Liege d’août 64 ! Les deux équipages Peter Harper-Peter Procter et Bo Ljungfeld-Fergus Sager abandonneront, l’un sur panne d’éclairage et l’autre de freins…


Et coté France, c’est lors du Tour De France qui se tient du 11 au 20 septembre 1964 que la (les) Mustang vont faire leurs débuts… Ford est présent pour la victoire au général avec deux Cobra afin de vaincre des voitures rouges… Mais sachant que le tour à l’époque un certain retentissement sur les ventes, Ford souhaite faire démonstration de sa performance dans la classe Tourisme, a cet effet ce sont trois Mustang rouge qui sont engagées par l’équipe officielle, sous la bannière d’Alan Mann., auxquelles viendra prêter main forte la Mustang de Ford France d’Henry Greder. Mais celle-ci, contrairement aux trois « rouge » disposent de moins de pièces spéciales. Il y a donc 4 « pony car » avec No 82 – Ljungfeldt-Sager, No 83 Procter-Cowan, No. 85 Harper-Pollard et No. 84 - Greder-Rives (auto gris metal)

Le Tour de France Automobile est une succession d’épreuves de circuit, de courses de cotes et d’épreuves spéciales avec 17 étapes en 1964 et totalisant 6000 kms…dans la catégorie Tourisme, 13 des 17 étapes seront remportées par….les Mustang !

Le parcours était le suivant Lille – Reims, épreuve d’une heure sur le circuit de Reims (Patrimoine tes photos sont Welcome !) , puis Reims-Rouen avec un secteur chrono, puis épreuve sur le circuit de Rouen ; Direction Le Mans avec épreuve sur le circuit. Cognac (piste tracée sur l’aeroport) Pau, avec une course de cote et une ronde autour de Pau. Minier puis le circuit d’Albi, puis remontée vers l’Auvergne et Clermont-Ferrand ou Greder aura une sortie de route. Ronde autour de Clermont, puis course de cote du Mont Ventoux et (Greder abandonnera) descente jusqu’à ….Monza (oui oui en Italie !) avec une épreuve d’une heure sur le circuit puis retour vers Nice, avec trois courses de cotes et le passage par le fameux col du Turini.

Résultats des courses : Doublé des Mustang avec la 83 devant la 85…et un succès qui n’eut aucun retentissement aux USA (« where is France on the map ? i know just between Berlin and Moscow !) ce qui fait que Ford se concentra par la suite sur les épreuves américaines, laissant le soin à ses filiales ou importateurs d’engager des Mustang en course !

A noter sur les photos, la différence entre les Rouges et l’auto de Greder : les passages des roues avants ont été considérablement agrandis, ce que l’on ne retrouvera jamais, de cette manière, la sur d’autres Mustang de compétition. D’ailleurs, si un fabricant pouvait sortir une reproduction EXACTE de la voiture gagnante…

En Auvergne et à Boulogne-Billancourt ! Tiens un petit quiz... qui donc est accoudé sur la capot de la voiture des vainqueurs (dont on ne sait si la photo a été prise avant ou après la course !)



C'est vrai qu'avec la résolution de la photo, c'est pas facile... Il s'agit de l'acteur Peter Ustinov (il aimait bien les autos) mais personne ne connait vraiment l'histoire de cette photo !

CIRCUIT DE ROUEN-LES-ESSARTS


 Il y a donc 4 « pony car » avec No 82 – Ljungfeldt-Sager, No 83 Procter-Cowan, No. 85 Harper-Pollard et No. 84 - Greder-Rives (auto gris metal)
Le Tour de France Automobile est une succession d’épreuves de circuit, de courses de cotes et d’épreuves spéciales avec 17 étapes en 1964 et totalisant 6000 kms…dans la catégorie Tourisme, 13 des 17 étapes seront remportées par….les Mustang !


J'espère qu'il n'est pas trop tard pour revenir sur cette note.
No. 84 - Greder-Rives (auto gris metal) écrivez-vous, mais partout on peut lire n°84 Henri Greder et Martial Delalande. Quelle information avez-vous donc ?
ci dessous une photo des quatres venues du Nouveau Monde dans le virage du Nouveau Monde dans l'épreuve de Rouen les Essarts.

 Vous devez connaître ce site : http://www.imca-slotracing.com/1964-TdF.htm; où on y voit des photos souvent retrouvées dans les journaux d'époque.
Classement en tourisme de chaque épreuve
Reims, 4 Mustang
Côte de Bramont, 3 Mustang
Rouen, 4 Mustang
Le Mans, 4 Mustang
Cognac, 4 Mustang
Côte de l'Aubisque, 4 Mustang
Côte du Toumalet, 4 Mustang
Pau, 3 Mustang
Côte du Minier, 1 jaguar puis 2 Mustang et 1 Mustang 7e #83 Peter Procter/ Andrew Cowan
Albi, 3 Mustang
Parcours de La Chevalerie, 3 Mustang
Charade, 3 Mustang
Côte du Mont Ventoux, Mustang, Jaguar, Alfa, Cortina, Mustang
Monza, 2 Mustang
Côte de Chamrousse, 2 Mustang
Côte du Turini, 2 Mustang
Côte de Braus, Jaguar, Mustang, Mustang
Classement général
catégorie tourisme
1) #83 Peter Procter/ Andrew Cowan
2) #85 Peter Harper/ David Pollard
Classement handicap
3) #83 Peter Procter/ Andrew Cowan
6) #85 Peter Harper/ David Pollard
Championnat de la Montagne
2) #85 Peter Harper/ David Pollard
3) #83 Peter Procter/ Andrew Cowan
A force de lire et d'entendre que Bernard Consten a remporté plusieurs Tour de France, je reprends une phrase de Etienne Moity, révolté, qui ajoute à chaque fois: Oui Bernard Consten a gagné le Tour de France Automobile mais dans sa CATEGORIE

CIRCUIT DE REIMS

 

Titi à droite en grande discussion

Avec Bernard Consten…

Performances de la Ford Mustang du TDF 1964

Après la course l'une des Mustang TDF fut essayée par Bernard Cahier et les performances suivantes furent relevées
0-100km/h en 7,5s
0-130km/h en 13,2s
0-160km/h en 19,4s
Vitesse maxi 220-240km/h

Sport auto et Moteurs ont également essayé l'auto, avec notamment un 15,2 s sur 400 m départ arrêté...

Mort de Jean Rolland à Montlhéry en 1967…

Titi Greder y était-il ?

Avant de vous quitter, un fashback sur l'année 1967.
J'ai trouvé sur un site internet dont je n'ai pas gardé le lien (désolé) un sujet sur le dramatique accident mortel de Jean Rolland à Montlhéry. Je vous le joins dans son jus, en Anglais:

"The Autodelta-Alfa Romeo Team arrived at Linas-Montlhery circuit for a two days private test, in sight of the 1967 1000 km de Paris, with drivers Teodoro Zeccoli and Jean Rolland, testing the sportscar Alfa Romeo 33 Sp 2 litri "Fléron". Jean Rolland drove the sportscar 33 lent by Alfa Romeo to the French subsidiary, the SOFAR: his designed co-driver for the Paris 1000 km should have been French Henri Greder.
It has not yet been confirmed if the car tested by Rolland at Montlhery was a standard car or the special Gr.7 lightweight hillclimber, with no "periscopio" air duct, double headlight fairings, enlarged grille, used by Rolland in the French hillclimbs Chamrousse or Mont Dore, in August 1967.
In the second day of tests, on Sunday afternoon, Rolland lost control of his car, seemingly for brake failure: the car left the track, overturned, hit a tree, and burst in flame killing him.

Jean Rolland was one of the greatest versatile drivers of
France, he loved to drive Alfa Romeo cars during most of his career: he drove for the Italian make in sportscar races (7th at the 1965 Targa Florio with Lucien Bianchi in a TZ), touring-cars races (winner of the 1967 Nurburgring 6 Hours, with Lucien Bianchi again, in a GTA), rallyes (three times second over all at the Tour de Corse in 1960, 1964 and 1966, winner of the 1964 Coupe des Alpes) and also hillclimbs (winner of Sport category at the Chamrousse hillclimb just 20 days before the accident).

He knew so well the Linas-Montlhery circuit, where he drove for example 17th with Gianpiero Biscaldi in an Alfa Romeo TZ in 1964: the reasons of his fatal accident rest unknown.Sources:
Magazine
Auto Italiana, issue 39, 28 September 1967
Website Atlas F1, bulletin boards, "The Nostalgia Forum", thread "Speed's Ultimate Price: The Toll", page 28, posting by "O Volante",

page http://forums.atlasf1.com/showthread.ph ... ost1477687
Website Atlas F1, bulletin boards, "The Nostalgia Forum", thread "Silvio Moser and Alfa Romeo", posting by "Patrick Italiano",

page http://forums.atlasf1.com/showthread.ph ... ost2088110
E-mail by Rick Kelly, dated 26 June 2004, citing book "Albo della Gloria: Al Piloti Caduti in Tutto il Mondo al Loro Posto di Combattimento", by Emanuele Carli, Modena, Italy, 1972, page 65."

 

1967

« Titi » Henri Greder

chez NSU

 

Titi & MCB

« Titi » et Marie-Claude

radieux...

 

CRITERIUM DES CEVENNES 1967

 « Titi » était venu dans l'ECURIE CEIDA NSU pour faire une « pige » avec comme coéquipière la toute jeune et prometteuse pilote belge « Christine » Christine Beckers, il pilotait brillament une NSU 1000 TTS préparée par « P'tit Louis » Louis Meznarie.

Ils terminèrent 4ème du Groupe 2 et 5 (Tourisme et Spéciales), premier de classe 1000 cc... devant l'Alfa GTA de Ruata-De Poleon et la Lancia Fulvia de Taramazzo-Noghes... Quant à Marie-Claude Beaumont associée à Mlle. Junker, elles s'adjugèrent la 7ème place de ce même groupe et remportèrent la Coupe des Dames, également sur NSU 1000 TTS.

1967 - L'Ecurie Ceida-NSU - Critérium Cévennes 1967

 L'Ecurie Ceida NSU

Deux NSU 1000 TTS engagées

N°48 Marie-Claude Beaumont et Mlle. Junker

et la 7345 UH 75 de « Titi » Henri Greder

et « Christine » Christine Beckers, la jeune future

grande pilote belge.

Henry Greder et Christine Beckers sur NSU 1000 TT« Titi » Henri Greder

et « Christine » Christine Beckers

sur NSU 1000 TTS (et non-pas une 1000 TT comme indiqué sur la photo)

Titi Greder et Christine Beckers sur NSU 1000 TTS« Titi » Henri Greder

et « Christine » Christine Beckers

sur NSU 1000 TTS

Remise de coupe pour Henry Greder et Christine BeckersRemise de leur coupe de 1er de la Classe moins de 1000 cc

à « Titi » Henri Greder

et « Christine » Christine Beckers

sur NSU 1000 TTS

1970

Création du Greder Racing

 

GREDER RACING Logo

En 1970, il avait fondé sa propre écurie, le Greder Racing.

Voir le site du "Greder Racing"

http://www.greder-racing.com/francais.html

 

Mon dernier entretien téléphonique avec “Titi”

     Je l'ai appelé à son domicile, une petite maison aux briques rouges, située au 39 rue Saint-Pierre à Marcq-en-Baroeul (Nord), il y a deux mois environ, pour l'inviter à participer à notre 2ème Réunion du Ceida NSU Club dans le Beaujolais, le samedi 14 juillet dernier, en lui disant que nous serions très heureux et honorés de retrouver celui qui en 1967 s'était distingué au Critérium des Cévennes sur une NSU 1000 TTS en compagnie de la toute jeune future grande pilote belge, Christine Beckers, sa coéquipière pour ce critérium. Nous avons conversé longuement, il n'était pas trop fatigué, il m'a confié que sa vie s'écoulait paisiblement, pour moitié en Arizona à Phoenix chez son fils Pierre et le reste du temps en France, je lui ai adressé un courriel avec le programme de notre réunion. J'ai essayé de le rappeler pour avoir la confirmation de sa venue et lui ai adressé d'autres courriels, restés sans réponse et pour cause...

    Tous les passionnés de NSU se joignent à mon Fils Mickaël et à moi-même pour présenter à sa famille, à tous ses amis (et ils sont très nombreux en France et dans le monde de l'automobile), à sa fille Amandine et à son fils Pierre nos très sincères condoléances.

 

2012 près de son auto  

Adieu “Titi”

 

Pour contacter par courriel (e-mail) son fils Pierre :

pgreder@gmail.com

Son Autobiographie

Une seule vie, la Mienne”

Only one life

sol_9901290021_pic2_2

Henry E. Greder - Une seule vie, le Mienne

 "A la lecture de cette histoire de ma vie, certaines personnes auront probablement une autre opinion de moi. Peut-être en bien, peut-être en mal ? J'en prends le risque sans fierté ni amertume." Pilote émérite, Henry Greder revient sur son parcours dans cette autobiographie. Une vie dédiée à l'automobile, livrée à nu, des plus grands succès au déclin, de l'enfance des années 30, aux années 2000.


Détails techniques :
Editions : Editions du Palmier
Auteur : Henry E. Greder
Format : 15 x 21 cm, couverture souple
Pages : 420
Langue : français


VIDEO PASSION NSU

Archives

INA Logo

Conductrice de charme

Marie Claude Beaumont au Rallye Monte-Carlo

Commentaires de “Titi”... Henri Greder

23/01/1971 - 15min12s

 


 

Marie Claude Beaumont au Mans 1971

Commentaires de “Titi” Henri Greder

JT 13H - 12/06/1971 - 04min16s


 

BouD_100_pxl

 Übersetzung über meinen website "Station NSU"

 Übersetzung auf deutsch: Überschreitet die d'seite; Empfang und wählen " Hommage an einen Freund "

 dann: " Tribute to "Titi"... Henri Greder "

 Übersetzung durch Google in augenblicklich in 55 Sprachen!

 HIER

 BouNL_100_pxl

Vertaling op mijn plaats " Station NSU"

 De vertaling in het nederlands: Overschrijdt de bladzijde d' ontvangst en kiest " Tribute to a Friend "

 vervolgens: " Hulde aan "Titi"... Henri Greder "

 Vertaling, door Google, in kortstondig in 55 talen!

 HIER

00_BOU3D_USA_GB_100pxl

 Translation in english on my website " Station NSU "

 Spend the home page and go to " Tribute to a Friend "

 Then: " Tribute to "Titi" Henri Greder died "

 Translation, by Google, into instantaneous in 55 languages!

HERE

 


STATISTIQUES - STATISTIKEN - STATISTIEKEN - STATISTICS 

 Nombre de visiteurs de cette page (Depuis le 20 Août 2012 - 04:08) Certifié par Swisstools - Anzahl von den Besuchern dieser Seite (Seit dem 20. August 2012 - 04:08), bestätigt durch Swisstools - Aantal bezoekers van deze pagina (Sinds augustus 20th, 2012 - 04:08) dat door Swisstools wordt gewaarborgd - Number of visitors of this page (Since August 20th, 2012 - 04:08am) Certified by Swisstools